• Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Le fondateur de l'ensemble du calvaire est l'Abbé Ernest Binard, dont le tombeau est dans la chapelle St-Joseph. Il a été recteur de la paroisse de Callac, de septembre 1947 à septembre 1974. Peu après son arrivée à Callac, l'idée lui est de réaliser d'abord une grotte, semblable à celle de Lourdes, au bord du "ruisseau de Callac". En 1948, il fait part de son projet à des hommes réunis pour préparer la kermesse paroissiale. Tous sont d'accord pour commencer le travail dès que possible. Des équipes de dix commencent les travaux les jours suivants, comblent la vieille carrière proche du ruisseau, abattent les arbres, agrandissent la grotte: Deux mois et demi de travail. La niche où se trouve la statue de la vierge a été creusée au burin par un volontaire: quinze jours de travail. La statue a été fabriquée dans un atelier de l'Aube, avec de la terre de fer pour qu'elle résiste aux intempéries. La bénédiction de cette grotte a eu lieu le 1er mai 1949, année Mariale. Elle a été rénovée totalement au 1er semestre 2005.  

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Le Chemin de Croix a été commencé le 2 novembre 1953. Pendant près de six mois, chaque jour ouvrable, 10 à 12 paroissiens ont pioché dans la colline, déplacé des roches, comblé bénévolement au moins cinq journée chacun. Le dimanche avant les rameaux, en 1954, a eu lieu la bénédiction du calvaire. Au début chaque station était représentée par un tableau. Très rapidement, quatre sculpteurs furent sollicités pour faire des personnages grandeur nature. Le nouveaux Chemin de Croix, avec les statues actuelles, a été béni le 29 juin 1958 par Mgr Le Bellec, évêque de Vannes. Ce Chemin de Croix, d'après le "Quid", est le troisième de France.  

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Jésus condamné à mort

    Pilate, le gouverneur romain, interroge Jésus. Il ne trouve en lui aucun motif de condamnation. Après l'avoir fait frapper à coups de fouets, il le livre aux Juifs pour qu'ils le crucifient. "Ainsi, il a été mis au rang des malfaiteurs". 

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Jésus chargé de sa croix

    "Ils se saisirent de Jésus. Portant lui même sa croix, Jésus sortit et gagna le lieu dit Golgotha". Le condamné au supplice de la croix portait lui-même l'instrument de son supplice. Jésus épuisé par toute une nuit d'interrogatoires dans les tribunaux, est chargé de ce lourd fardeau. 

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Jésus tombe une 1er fois

    Les Evangiles ne nous parlent pas des chutes de Jésus. Mais elles sont vraisemblables, à cause de sa faiblesse. Tomber par terre, c'est le signe de la fragilité et la faiblesse de Dieu fait homme, de Dieu aime ses frères jusqu'à en mourir. Songeons à nos erreurs, nos chutes, nos épreuves.

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Jésus rencontre sa mère

    Marie était au calvaire, près de Jésus mourant. Elle a dû suivre le Chemin de la Croix et participer ainsi à la Passion de son Fils. Songeons à la souffrance quand elle voyait son fils livré au mépris de la foule et aux brutalités des soldats. 

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Simon aide Jésus à porter sa croix

    Jésus est dans un tel état de faiblesse qu'il n'avance plus sur le chemin. Il faut lui trouver de l'aide. "Ils mettent la main sur un certain Simon de Cyrène qui revient des champs et ils le chargent de sa croix, pour la porter derrière Jésus". Dieu veut toujours avoir besoin des hommes...

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Véronique essuie le visage de Jésus

    Véronique va au devant de Jésus, par amitié, pour essuyer son visage. Geste courageux qui trouve immédiatement sa récompense: Les traits du Sauveur s'impriment sur le tissu. Le visage défiguré du Christ, c'est maintenant les visages ruisselants de sueur et de sang de nos frères et sœurs persécutés...

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Jésus tombe une seconde fois

    Les chutes de Jésus nous rappellent nos erreurs, nos égoïsmes,... Tomber et retomber, se relever et reprendre notre marche, sans jamais désespérer, c'est notre condition de pécheurs. "Ce sont nos maladies qu'il a prises sur lui. C'est nos souffrances qu'il s'est chargé. C'est pour nos péchés qu'il a été transpercé".

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Pleurez plutôt vos péchés

    Des femmes de Jérusalem ont pitiés de Jésus et pleurent. Elles ne savent pas que les souffrances de Jésus, ce sont celles de tous les blessés de la vie, de ceux qu'on méprise, qu'on opprime. "Ne pleurez pas sur moi, leur dit Jésus. Pleurez plutôt sur vous-même et sur vos enfants".

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Jésus tombe une 3ème fois

    Le poids de la croix se fait de plus en plus pesant à mesure que Jésus monte vers Golgotha. Trois fois effondré, trois fois relevé et reparti, il nous apprend la vrai confiance. "Ils se rient de ma chute. Ils m'éprouvent, moqueries sur moqueries, grinçant des dents contre moi...". 

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Ils se partagent mes vêtements

    Jésus est dépouillé de ses vêtements. Les plaies s'ouvrent et saignent et la douleur se répand sur tout son corps. Les soldats font quatre parts des vêtements, une pour chacun. Quant à la tunique, elle était tissée de haut en bas, sans couture: Ils dirent entre eux: "Ne la déchirons pas, tirons au sort qui l'aura".  

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Ils ont percé mes mains et mes pieds

    "Arrivés au lieu dit Golgotha, ils le crucifièrent, ainsi que deux malfaiteurs, l'un à droite et l'autre à gauche". Jésus s'étend sur la croix et l'y attache avec des clous dans ses pieds et dans ses mains. Il ne peut plus bouger, il ne peut rien, sinon souffrir et sentir la mort approcher. Il est cloué à la croix comme un malfaiteur.

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Jésus meurt sur la croix

    Pendant trois longues heures, Jésus est en croix, voyant venir la mort. Au plus fort de sa souffrance, il demande à son Père, le pardon pour ses bourreaux. "Car ils ne savent pas ce qu'ils font". Il pardonne au brigand repenti. Près de la croix se tenait sa mère, "la sœur de sa mère et Marie de Magdala, ainsi que l'apôtre Jean..." Vers trois heures il dit: "Père, entre tes mains , je remets mon esprit".

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Près de la croix, Marie sa mère

    Marie qui a pris Jésus dans ses bras au moment de sa naissance, le reprend au moment de sa mort. Elle croit que rien n'est perdu et que tout va recommencer autrement. Sa tâche sur terre n'est pas terminée. Elle va être avec les apôtres pour la naissance de l'Eglise. "Mère du Christ et Mère des hommes, donne-nous ton fils, donne-nous ton fils".

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Jésus est mis au tombeau

    "Ils prennent le corps de Jésus et l'entourent de bandelettes. Ils le déposent dans un tombeau neuf... Une grande pierre est roulée à l'entrée du tombeau". Tout semble terminé. Avec le tombeau fermé, on entre dans la nuit et le silence... Mais Jésus a dit: "si le grain tombé en terre ne meurt pas, il reste seul. S'il meurt, il porte beaucoup de fruits".

    Le calvaire de Callac (grotte "de Lourdes", le chemin de croix,la chapelle St-Joseph et la fontaine.

    Résurrection

    Le premier jour de la semaine, de grand matin, des femmes se rendirent au tombeau, portant des aromates. Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau. Le corps de Jésus n'y était pas. A la vue de deux hommes, elles furent saisies de crainte, ils leur dirent: "N'ayez pas peur, vous cherchez Jésus, le crucifié. Il n'est pas ici. Il est ressuscité".

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique